Sponsorisez chaque km parcouru

Les intouchables

Nous sommes en Inde, centre géographique du monde asiatique...

Depuis plus de 3000 ans, l’Indien ne choisi pas son destin, mais vit en accord avec les règles mises en place bien avant son existence. Né dans un groupe social fixé, il doit s’y adapter et y vivre pendant le restant de sa vie.

En tout cas c’est cela que clamaient les brahmanes : élus supérieurs du système de castes en Inde. La totalité de la population indien devait se trouver parmi les quatre varnas (catégories) mais ce n’était pas le cas ! D’où l’origine des Dalits: peuple exclu de la société indienne à cause de leur soit disante pollution et incapacité de développer des relations personnelles. Avec plus de 166 millions d'individus en Inde, ils représentent plus de 16,2 % de la population. Ces derniers n’étaient pas reconnus comme appartenant au système des castes et étaient donc consacrés aux tâches dites impures comme celles qu'effectuaient les bouchers, tanneurs ou éboueurs. Bien fréquemment, ils travaillaient à nettoyer les rues, les latrines et les égouts. Leur impureté était considérée telle que le simple fait qu'une ombre de Dalit touche un brahmane était passible de mort, d’où leur surnom souvent utilisé d’aujourd’hui : les intouchables.
Le plus grand écart entre les intouchables et les autres castes était celui de l’éducation, qui leur était strictement interdit.

Or depuis l’indépendance du régime britannique en 1935, la loi concernant les dalits commence à changer très lentement en leur faveur. Depuis 1948 les écoles vivent de petits changements qui permettent qu’aujourd’hui l’éducation soit en théorie gratuite et libre pour tous.
Le statut d’intouchable et la discrimination suivant le système des castes ont été aboli par la constitution indienne de 1950 et a même permis l'élection du dalit Kocheril Raman Narayanan au poste de président de la république en 1997.

Ce n'était cependant qu’en 1989 que la loi de prévention des atrocités fut introduite afin de réduire les violences et les discriminations envers les intouchables, qui ont toujours lieu à ce jour.
Mais malgré la mise en oeuvre de toutes ces lois, les traditions sont toujours bien ancrées dans la culture indienne et empêchent ces lois d’être efficaces. Les intouchables subissent toujours violences et discriminations, particulièrement dans les milieux ruraux où vivent 80% des dalits.
L’aide dont bénéficient les intouchables progresse, mais il y a encore du chemin à faire, surtout dans le domaine de l’éducation, avant que les intouchables ne soient enfin capables de bénéficier d'un vrai statut de liberté et d’égalité en Inde.